Quels sont les différents types de contrats d’obsèques ?

Prévoir financièrement son décès avec des contrats d’obsèques est quelque chose dont tout le monde devrait penser à faire. Effectivement, si l’on ne prévoit rien pour cet évènement que l’on espère lointain, ce sera à la famille de prendre les frais en charge. Ces derniers peuvent être très onéreux alors que l’argent est la dernière chose à laquelle on veut penser quand on perd un proche. Pour éviter cela, nous allons vous parler dans cet article des différents contrats d’obsèques.

Présentation du contrat d’obsèques en capital

Un contrat d’obsèques en capital a pour finalité de constituer un capital pour financer les obsèques de celui qui y a souscrit. Vous pouvez aussi constituer un capital par d’autres moyens. Toutefois, aucune prestation n’est prévue à l’avance. Ce sera donc à la famille du défunt d’organiser ses obsèques en s’aidant du capital disponible. Si ce dernier a laissé une lettre concernant ses dernières volontés, ses proches sont tenus de s’y plier. Autrement, ces derniers auront carte blanche pour les prestations à prévoir.

Dans le cadre de ce type de contrat, l’assureur s’engage à verser la totalité de la somme convenue aux bénéficiaires désignés par le souscripteur. D’ailleurs, celui-ci peut également nommer une agence de pompes funèbres comme bénéficiaires. Toutefois, il existe un autre type de contrat plus adapté à cette pratique que nous verrons plus bas dans cet article.

Il y a un plafond sur le capital maximal que l’on peut constituer. En effet, il a été fixé par les assureurs selon la fourchette de prix nécessaire à l’organisation de funérailles. Celle-ci est estimée en moyenne à 4000 euros, mais le plafond pour les versements est généralement de 5000 euros.

Définition du contrat d’obsèques en prestations

Le contrat en prestations prévoit également la constitution d’un capital. Toutefois, la différence se trouve dans l’organisation. En effet, le souscripteur peut par l’intermédiaire d’un devis payer à l’avance les prestations nécessaires à ses obsèques. De ce fait, la famille n’aura non seulement pas besoin de payer les frais, mais sera également dispensé d’organiser cet évènement.

Quand on souscrit à ce genre de contrat, il est important de vérifier qu’une clause obligeant l’assureur à tout prendre en charge est disponible. C’est nécessaire pour éviter qu’une fois le décès survenu, le concerné ne s’acquitte que de quelques prestations et obligent la famille à supporter le reste.

Comme son nom l’indique, ce contrat permet donc à celui qui y souscrit de choisir les prestations à la carte. Tout est alors prévu pour que ce dernier puisse organiser lui-même ses obsèques selon ce qu’il désire.

Le contrat en prestations doit également stipuler que l’assureur ne puisse pas demander un surcoût à la famille. Effectivement, comme c’est un contrat s’étalant sur plusieurs années, des révisions de prix peuvent survenir sur les prestations. Cependant, le concerné devra s’adapter aux tarifs initialement convenus. En cas de reliquat, il est reversé à la famille du défunt et est libre d’utilisation. De plus, renseignez vous pour le déroulement de la mise en oeuvre du contrat d’assurance obsèques.

Les types de cotisations pour les contrats d’obsèques

Pour chaque contrat d’obsèques, trois types de cotisations peuvent être proposées. Chacune d’elles possède leurs spécificités comme nous vous l’expliquons ci-après.

Temporaire

La cotisation temporaire est un contrat soumis à une limite dans le temps. En d’autres termes, le souscripteur cotisera jusqu’à un âge donné. Au-delà de cela, le contrat ne sera plus valable et les sommes perçues non remboursables.

Viagère

La cotisation viagère est une cotisation à vie. C’est-à-dire que le souscripteur du contrat fait des versements jusqu’à son décès. Néanmoins, s’il dépasse le plafond, le surplus sera à perte. Il est donc important de s’engager là-dessus qu’à partir d’un âge avancé.

Unique

La cotisation unique consiste à payer le capital en un seul versement. C’est celle qui est la plus intéressante si vous en avez les moyens. Néanmoins, le risque est que le capital constitué ne suffise pas à couvrir l’intégralité des frais d’obsèques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *