Pourquoi j’ai déjà organisé mes funérailles ?

Un moment de douleur, mais il l’est encore plus si ce sont les proches qui doivent s’incomber de tous les frais, les funérailles sont les derniers hommages à un défunt proche. Conscient de ce souci, j’ai décidé d’organiser moi-même les miennes. Avec quelques formalités, je pourrais enlever de grands poids à ma famille.

Des funérailles avec des préparatifs à l’avance, c’est possible

Il est révolu le temps où préparer ses propres obsèques est un tabou, faisant l’objet d’une superstition, actuellement, c’est tout à fait fréquent.

J’ai indiqué par écrit tout le déroulement des miennes, quand l’heure viendra, pour avoir les obsèques qui m’aspirent, mais également pour épargner mes proches de ces tâches qui seront pénibles et dont les frais seront assez lourds pour eux.

Ainsi, comme la loi stipule qu’ils devront suivre mes dernières volontés, j’ai fait en sorte que toutes les dépenses soient à ma charge, de mon vivant.

J’ai alors établi un contrat obsèques et j’ai souscrit une assurance obsèques qui prendra toutes les charges de l’enterrement.

J’ai choisi alors moi-même ma dernière demeure et j’ai pu consulter le prix d’une pierre tombale et en ai fait le devis sur un site de marbrier professionnel. Plusieurs modèles y sont proposés et j’ai déjà opté pour le mien.

Prendre soin de soi pour mieux prévenir

Que l’on soit en bonne santé, que l’on soit sujet à une maladie chronique qui pourrait, du jour au lendemain, s’avérer être fatale, rien ne prédit le jour où la faucheuse viendra frapper.

Avec une qualité de vie moins bonne qu’il y a avant, avec le stress et autres agressions extérieures qui nous font la misère, la mort rôde en permanence autour de nous.

Certes, je ne suis pas si hypochondriaque que ça, mais j’ai pu recenser quelques maladies mortelles qui pourraient frapper en seulement 24 heures pour plonger votre famille dans les peines, avec tous les ennuis que cela génère : les préparatifs aux obsèques, la course contre la montre pour pouvoir faire les choses dans les règles et surtout les frais à payer.

J’ai pesé le pour et le contre pour pouvoir « improviser » à ma manière et je me suis décidé que ce serait mieux si c’est moi qui vais tout organiser.

Conscient de ce que la vie pourrait réserver à tout moment, j’ai aussi décidé de prendre en main tout ce qui se rattache à mon bien-être et, même avec mon quotidien plutôt…calme, le sommeil, je vais le privilégier.

Pour mieux dormir donc, rien ne vaut un bon matelas qui façonnera ma nuit, mais également ma sieste du jour.

Les démarches à suivre

Afin que mes funérailles soient celles que j’ai imaginées, j’ai tout d’abord consulté un notaire pour être le gardien de mes dernières volontés et qui communiquera à ma famille ces écrits.

J’ai aussi fait le tri sur les agences d’assurance les plus fiables, les moins contraignantes et j’ai pu en choisir une, avec des clauses intéressantes et un taux qui couvrira parfaitement les frais des obsèques.

Comme j’ai choisi l’inhumation, j’ai improvisé en achetant moi-même une concession dans un cimetière et ma dernière demeure, je l’ai choisie appropriée à ma personnalité : simple et sobre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *