Mon nouveau business : la vente de matériel d’apiculture

Issu d’une famille de fermier, l’élevage a toujours été une passion pour moi, particulièrement l’élevage apicole. J’en ai d’ailleurs décidé d’en faire un business en vendant des matériels apicoles en plus de la production de miel que j’ai déjà effectué pendant des années.

Pourquoi la vente de matériel d’apiculture ?

Au tout début, l’apiculture n’était pour moi qu’une partie de plaisir. Je trouvais que c’était amusant de produire moi-même mon miel. Je n’avais qu’une ruche pendant ce temps-là. Le miel produit était d’une bonne qualité et mes voisins, qui ont eu la chance d’en goûter, m’avaient couvert d’éloges. Ils m’avaient incité à développer et augmenter la production.

Le démarrage n’était pas facile, mais je m’en sortais plutôt bien. Ayant été influencés par ce que je faisais, de nombreux apiculteurs amateurs venaient dans ma boutique pour me demander des conseils sur les matériels apicoles à utiliser, le choix d’abeille, etc. J’ai donc décidé d’étendre mon champ d’action et de me lancer dans la vente en ligne.

Qu’est-ce que je vendais ?

Avant de se lancer dans un élevage d’abeilles, il est nécessaire d’avoir les matériels adéquats pour extraire les produits de la ruche et pour intervenir au sein même du rucher, ce qui peut être dangereux sans protection. Ces matériels sont donc les principaux investissements de l’apiculteur. Tout d’abord, il y a les matériels de base qui sont les abeilles et la ruche.
ruches peuplées
Étant donné que je suis moi-même un éleveur, je pouvais donc fournir des essaims, mais aussi des ruches déjà habitées par une colonie d’abeilles. Ensuite, il y a la nourriture pour la survie des abeilles en automne et en hiver. Et tous les autres matériels nécessaires à la récolte comme les maturateurs, l’extracteur à miel, les vêtements, l’enfumoir, le lève-cadre, etc.

Le dropshipping

Pour faire tourner mon business, je devais avoir un minimum de connaissance en gestion pour ne pas faire des erreurs. Étant donné que je travaille avec quelques fournisseurs, j’ai décidé d’adopter le système de dropshipping. Ce dernier se passe en trois étapes : si par exemple, le client achète un extracteur miel sur mon site, j’achemine la commande auprès de mon fournisseur et ce dernier assure lui-même la livraison. Avec la gestion de mon site, l’élevage que je poursuivais, je ne pouvais pas assurer en plus ces autres tâches. C’était donc le meilleur moyen que j’ai trouvé pour faire survivre mon business.

Rapport qualité-prix

Pour aboutir à une fructueuse récolte, l’éleveur doit avoir en sa possession des matériels de qualité. Étant moi-même un éleveur, je sais à quel point c’est crucial de disposer des bons matériels. Bien entendu, avant de me lancer, j’avais décidé de me renseigner sur la concurrence, le prix des matériels qui étaient déjà sur le marché.

Bien entendu, le prix influe beaucoup sur la qualité, c’était l’une des parties les plus difficiles dans le montage de mon business. Le maturateur et l’extracteur étaient assez coûteux, car ils pouvaient monter dans les 160 euros, selon la qualité bien sûr. La lève-cadre quant à lui peut être obtenu à moins de 15 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *