Je me suis fêlé une côte en moto

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ça, je suis passionné des compétitions de moto. J’ai d’ailleurs beaucoup progressé depuis la dernière fois. Mais pour être honnête je ne suis pas prêt de remonter sur une moto pendant les prochains mois à venir. J’ai eu un accident assez violent et ça m’a coûté une cote.

Un accident assez banal

C’était un samedi matin. J’allais rendre visite à une amie qui habitait à environ 50km de chez moi. J’ai décidé de partir très tôt pour éviter les bouchons. Je roulais donc à près de 90 km/h, comme la route était très dégagée. Puis, une voiture est sortie de nulle part alors que j’étais en pleine vitesse. J’ai effectué un grand coup de frein, trop puisant même, car ma roue avant avait fini par faire un horrible dérapage. J’ai donc été projeté assez loin, j’entends encore le bruit de fracassement de ma pauvre moto.

Une côte fêlée

Le conducteur m’avait directement emmené à l’hôpital bien que nous n’étions pas rentrés en collision. Sur le coup, je me sentais bien à part les quelques petites égratignures que j’avais sur les mains et sur ma jambe droite. D’ailleurs, j’avais dit mainte fois au conducteur que je me sentais bien. Mon casque m’ayant bien protégé la tête. En plus, j’étais plus inquiet pour ma moto que pour moi. Arrivé au parking de l’hôpital, alors que j’allais me lever j’ai été paralysé par une douleur intense à la poitrine. Après une radiographie, ils ont trouvé une cote fêlée.

Un repos forcé

Les recommandations du médecin étaient claires, il me fallait une bonne dose de repos. Avec un peu de chance disait-il, je pouvais me remettre sur pied en seulement 10 jours, mais les jours sont devenus des semaines et les semaines des mois. Toutes les nuits, j’ai un sommeil difficile, je ne peux jamais me retourner sur le côté au risque de m’évanouir de douleur. Le fait de rire, d’éternuer finissait par une prise de calmant. Ça fait maintenant deux mois que j’ai plus touché à ma moto, et ça me manque….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *