J’ai adopté un chien

En tant qu’êtres vivants, les chiens ont besoins d’attention, de nourritures, d’accessoires comme une gamelle, etc. Adopter un chien est donc une décision qui engage des responsabilités. Cependant, c’est l’un des meilleurs animaux de compagnie que l’on puisse rêver.

La prise de décision

Aussi loin que je me souvienne, on a toujours eu un chien dans la famille. Leur présence donnait vie à la maison. Malheureusement, il y a deux ans de cela, notre bonne chienne Mara avait succombé suite à une parvovirose, bien qu’elle ait été bien vaccinée. Toute la famille a été choquée par cette perte et il nous avait fallu du temps avant de nous décider à en adopter à nouveau. L’idée d’offrir un foyer et une famille à un chien abandonné en était également l’une des raisons qui nous avaient poussées à prendre cette décision.

Une responsabilité à long terme

Avant de nous décider, moi et mon mari en avions longuement discuté. En effet, ce serait une grande responsabilité et il fallait également réserver un certain budget mensuellement pour les accessoires pour chien et la nourriture. Le temps était aussi important, les promenades, les heures de repas, les vacances, etc. Bref, une fois qu’on s’était mis d’accord, j’en ai discuté avec mes enfants, ils ont tout simplement explosé de joie. Cependant, je leur avais bien fait comprendre que chacun devait se montrer responsable, affectueux et attentionné pour l’aider à s’adapter.

Adoption dans un refuge

Je voulais adopter un chien dans le refuge qui se trouvait non loin de ma maison. Mais à mon grand étonnement, de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux recommandaient peu l’adoption refuge pour la simple raison que les chiens qui s’y trouvent sont mal éduqués, traumatisés à cause d’une ancienne maltraitance, malades, voire même agressifs. J’ai été sidéré de voir que les chiens en refuge sont donc presque tous condamnés et je ne pouvais accepter ça. Le lendemain même, je me suis rendue au refuge pour en adopter un.

Les formalités de l’adoption

Après m’être renseignée auprès du refuge, on m’avait demandé de fournir une copie de ma carte d’identité, un certificat de résidence, un justificatif de revenu et une demande d’adoption. Il avait fallu attendre quelques jours pour recevoir l’approbation. J’ai ensuite réglé tous les frais liés à l’adoption entre autres les vaccins et la stérilisation. En total, j’avais payé près de 165 euros. Nous l’avons appelé Pitou, un golden retriever réputé pour être très à l’aise avec les enfants. Avant de le ramener à la maison, j’avais acheté toutes ses fournitures dans une animalerie. Et voilà, Pitou fera désormais partie de notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *