J’achète un appartement neuf en loi Pinel – épisode 3 : Signature

La troisième et dernière étape de mon projet d’investissement en loi Pinel consistait à signer l’acte de vente. Mais avant cela, j’ai dû passer par quelques étapes.

Avant la signature : l’enquête sur l’emplacement

Beaucoup de personnes m’ont donné des conseils pour mon investissement dans l’immobilier en loi Pinel, mais un conseil revenait sans cesse : « il faut bien s’assurer que l’emplacement de l’appartement soit intéressant ». Je veux bien, mais comment juger un quartier que je ne connais pas ? Je m’en suis alors remis aux conseils de mon courtier en immobilier. Selon lui, il faut faire une descente sur terrain au préalable et constater de visu l’ambiance du quartier.

Entre autres, je m’intéressais alors aux différents commerces, aux hôpitaux à proximité, mais aussi et surtout les transports en commun. En effet, il est évident qu’un appartement ne serait pas intéressant s’il n’y avait pas ces éléments à proximité. Moi en tout cas je m’y serai penché personnellement si je devais louer un appartement dans le quartier. La bonne nouvelle, c’est que le métro est à côté et que les commerces sont assez fournis : l’on peut acheter de tout même des produits bio sans aller trop loin.

Avant la signature : enquête concernant le promoteur

promoteur immobilier

J’ai également prévu de mener une petite enquête sur le promoteur immobilier avec lequel j’étais sur le point de signer. Certes, il avait bonne réputation et m’avait convaincu de l’intérêt de faire un investissement en immobilier neuf à Toulouse. Mais, il s’agit ici d’un investissement à des centaines de milliers d’euros, ce qui veut dire que je ne pouvais pas signer avec n’importe qui. Ce conseil, ce n’est pas auprès de mon courtier en immobilier que je l’ai eu mais sur Internet.

C’est alors que je me suis renseigné sur les programmes antérieurs réalisés par le promoteur en question, et que j’ai fait une petite visite des clients que ce dernier a eu par le passé. Je me suis surtout penché sur les questions relatives au respect des délais de livraison, aux différentes garanties offertes par le promoteur, mais aussi le sens du détail et des finitions diverses : il serait dommage que je ne trouve pas de locataires parce que mon appartement est mal fini…

La signature : mon sort est scellé…

Voilà, je me suis rendu chez le promoteur pour signer le document qui m’engage à financer les travaux. Mon sort est désormais scellé, le délai de rétractation de sept jours est déjà dépassé mais de toute façon je ne pensais pas changer d’avis. En effet, je pense que cet investissement dans cet appartement neuf est une opportunité pour moi d’avancer dans la vie. De plus, j’estime avoir pris les mesures nécessaires pour limiter les risques que l’investissement ne soit pas rentable.

Par ailleurs, le montage financier que j’avais prévu initialement devrait se réaliser sans trop de problèmes. Grâce à mon courtier, j’ai pu trouver un bien immobilier bien situé, et surtout un crédit intéressant pour le financer. Me voilà lié avec la banque pendant vingt longues années, il ne me reste plus qu’à attendre que l’appartement soit livré que je puisse trouver des locataires et bénéficier des avantages fiscaux prévus par le dispositif Pinel. Mais je vais attendre que tout cela se réalise avant de sortir le champagne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *