Devenir indépendant ça se prépare

Quitter la sécurité d’un emploi régulier pour pouvoir créer vous-même une entreprise et être indépendant peut être effrayant dans les meilleures circonstances. Mais il sera encore plus difficile si vous découvrez après coup que vous êtes réellement sous-préparé cette nouvelle vie. Dans ce scénario, le rêve du travail indépendant peut rapidement devenir un cauchemar. Comment évitez-vous ce destin peu enviable? Voici quelques astuces.

1. Faites des recherches supplémentaires

Bien sûr, vous ferez des recherches dans le cadre de la planification de votre entreprise, mais ce que je suggère, c’est que vous fassiez encore plus de recherches.

Imaginons que votre rêve soit d’ouvrir un restaurant et que vous trouviez un «endroit idéal». Mais connaissez-vous vraiment l’histoire de cet endroit ou la situation du propriétaire ?

Le fait est que vous ne pouvez jamais en savoir trop sur les affaires dans lesquelles vous allez. Assurez-vous que vous avez couvert toutes les bases, réfléchi sur tous les scénarios, effectué toutes les diligences requises, etc. Il y aura des surprises, ce qui vous laisse des problèmes qui auraient pu être évités en posant quelques questions pertinentes.

Réfléchissez bien au statut que vous allez choisir. Celui-ci est-il le plus adapté à l’activité que vous souhaitez proposer ? Vous avez le choix entre différents statut : le portage salarial qui permet de cumuler les avantages d’un statut d’indépendant et des droits de salariés (plus d’informations sur ce site), Freelance qui permet une totale liberté…

2. Soyez super intelligent à propos de l’argent

Croyez-moi, votre nouvelle entreprise prendra plus de temps et coûtera plus cher que prévu. Si cela va au-delà de la première année, pouvez-vous survivre? Que faire si le développement coûte plus que votre budget ne le permet ? Les deux erreurs d’argent que les nouveaux entrepreneurs font le plus souvent s’endettent trop ou, au contraire, n’ont pas assez d’argent. Vous devez donc vous préoccuper davantage des finances afin de ne pas vous préparer à l’échec.

3. Configurez le site Web de votre entreprise, les médias sociaux et les comptes bancaires

Avant de quitter votre emploi, assurez-vous de pouvoir commencer à travailler dès le début. Préparez votre site Web, configurez tous vos comptes et pages de médias sociaux, obtenez votre licence commerciale, ouvrez des comptes professionnels dans votre banque et dans les magasins dont vous aurez besoin pour vos produits, etc.

En bref, soyez proactif afin que vous soyez prêt le premier jour à sortir de vos anciennes responsabilités et à les assumer directement. Plus il y a de temps de latence entre les deux, plus il faudra de temps pour obtenir une traction.

4. Gardez contact avec vos collègues

L’ancien pilier de la télévision et du cinéma, qui consiste à prendre votre dernière journée pour dire à tous que ce que vous ressentez vraiment, n’est pas seulement inutile, c’est aussi une idée terrible. Votre réseau sera toujours l’un de vos atouts les plus importants. Assurez-vous donc de quitter votre emploi avec le plus de connexions possible, toujours intactes.

Et bien sûr, avoir ces contacts amicaux ne vous fera pas de mal si vous voulez ou récupérez votre ancien emploi, soit parce que l’entreprise n’a pas marché, soit vous l’avez vendue, soit vous n’avez simplement pas aimé. L’entrepreneuriat n’est pas pour tout le monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *